Trouver sa place à la salle de sport

Quand j’ai décidé de me mettre au régime et de reprendre le sport il a fallu que je me rende à l’évidence : il fallait que je retourne à la salle de sport.

Il y a quelque chose dont on parle très peu entre nanas ou dans le monde du fitness en général c’est l’appréhension qu’on peut avoir quand on va à la salle.
C’est quelque chose qui semble paraître naturel pour tout le monde. Quand on voit les post Instagram des nanas en train de se filmer ou se photographier dans les vestiaires on a l’impression que c’est aussi simple que d’aller au cinéma ou au centre commercial.

Et pourtant.

Rentrer dans une salle de sport, se changer et commencer à s’entraîner me paraissait le bout du monde. Je ne me sentais pas légitime et j’avais l’impression de passer pour une gourde car je ne savais ni par où commencer ni comment me servir des machines.

J’ai cherché des articles sur comment entamer un programme à la salle de sport mais honnêtement tout me paraissait compliquer et hors d’atteinte. Certes on me donnait un « programme » mais personne ne me donnait la clef du courage pour enfin pointer le bout de mon nez là-bas. Je payais un abonnement dans le vide alors des fois je culpabilisais et j’y risquais un pied.

Je regardais les schémas affichés sur les machines d’un oeil un peu circonspect et je me contentais de faire du vélo, ou du tapis, des trucs plutôt basiques et pendant ce temps là je regardais des nanas super bien gaulées soulever de la fonte et grimper sur les machines comme si elles avaient fait ça toute leur vie.  J’étais complètement perdue, je savais pas quelle charge mettre, par quoi commencer, combien de séries j’étais censé faire…

Un jour j’en ai parlé avec une amie qui allait à la salle d’une à trois fois par semaine. Evidemment son corps de ouf était une vraie motivation en soi. Je lui ai dis que je n’arrivais pas à sauter le pas en allant à la salle car je ne me sentais pas à ma place et que j’avais honte de ma condition.

Je lui ai également dit que j’avais peur d’être prise pour une nulle parce que je serais essoufflée au bout de deux secondes ou parce que ma graisse bougerait dans tous les sens pendant que je m’active. Et que j’avais pas envie de passer pour une idiote devant tout le monde, potentiellement même des gens que je connais.

C’est là qu’elle m’a dit :

« Oh tu sais c’est le problème de tout le monde. Quand tu vois une grosse à la salle, tu te dis « mais qu’est-ce qu’elle fout là », et quand tu vois une maigre tu te demandes la même chose. La vérité c’est qu’à la salle on se mate tous mais qu’on est tous dans la même merde. On est là pour transpirer et pour progresser, le reste on en a rien à foutre pourvu que tu saches nettoyer tes machines derrière toi et les couvrir d’une serviette. » 

Et là ça a été le déclic. Parce que j’ai réalisé un truc de ouf.
Un truc qui m’empêchait d’entamer correctement ma transformation.

J’étais autant à ma place à la salle que la nana archi mince qui cherche à se raffermir et à prendre de la masse, que la fille obèse qui avait décidé de changer de vie ou du mec body-buildé qui repousse ses limites.

La salle de sport est peut être un des rares endroits où tout le monde souffre ensemble et se bat pour atteindre des objectifs différents mais quelque part un peu semblable. On est tous là pour apprivoiser notre corps et en sortir le meilleur.

Il ne faut pas avoir peur de passer la porte de la salle de sport et il ne faut pas non plus avoir peur de demander un programme, de demander de l’aide et des conseils sur les machines car c’est comme ça qu’on débute en faite… C’est en forgeant qu’on devient forgeron !

Déjà parce que ça vous évitera une blessure inopinée et aussi parce que cela vous permettra de vous familiariser plus vite avec votre nouveau terrain de jeu. 😉

En bref, je dirais qu’il n’y a pas besoin de trouver sa place à la salle de sport au final car elle existe déjà et qu’elle vous appartient au même titre que les autres.
N’hésitez pas à demander conseil au coach, n’hésitez pas à demander aux autres de l’aide pour régler les machines qui sont parfois un peu compliquée.

Et enfin, si vous préférez être encadrée : il reste toujours les cours collectifs !

Alors qu’est-ce que t’attends maintenant ?

Publicités

5 réflexions sur “Trouver sa place à la salle de sport

  1. Caetera Moda dit :

    « Je regardais les schémas affichés sur les machines d’un oeil un peu circonspect et je me contentais de faire du vélo, ou du tapis, des trucs plutôt basiques et pendant ce temps là je regardais des nanas super bien gaulées soulever de la fonte et grimper sur les machines comme si elles avaient fait ça toute leur vie. J’étais complètement perdue, je savais pas quelle charge mettre, par quoi commencer, combien de séries j’étais censé faire… » C’était pareil pour moi. Je me suis inscrite dans une salle Amazonia il y a quelques années. La gérante m’a expliqué rapidement comment fonctionnait les machines qu’elle jugeait utiles pour moi (donc le vélo, l’éliptique, le rameur…) et les autres j’ai dû découvrir par moi-même en prenant mon courage à deux mains quitte à m’afficher dans la salle en faisant tomber les charges. C’était super frustrant, je me sentais très nulle parfois.
    L’an dernier j’ai fait du sport dans la salle du CROUS à Paris avec des gens de ma classe, donc un mec super baraque bien calé sur le sujet qui a vraiment pris le temps de m’expliquer comment fonctionnait les machines « de bonhomme » avec les poids etc les machines que la gérante d’Amazonia n’avait pas jugé utile de me présenter (sexisme ordinaire). Et ça a tout changé ! Je savais ce que je faisais, je ne passais plus pour une gourde et du coup j’étais davantage encline à me dépasser !
    Conclusion: n’hésite pas à demander à quelqu’un qui sait ce qu’il fait et qui est apte à t’aider. Peut-être que tu dérangeras avec tes questions, peut-être pas, à la fin de la course, c’est pour toi, pas pour eux 🙂

    xx

    http://www.caetera-moda.blogspot.com

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s